Mark Twain


Télécharger Mark Twain gratuitement sur Bookys

Mark Twain - Les Aventures de Huckleberry Finn

Menacé par la civilisation autant que par les rossées d'un père ivrogne, Huckleberry Finn, qui fait partie de la "bande de voleurs" organisée par Tom Sawyer, prend la fuite et entreprend avec Jim, le Noir de miss Watson, un grand voyage vers la liberté. Se succèdent alors, dans la vallée du Mississippi, aventures et épisodes comiques à travers lesquels le héros de Mark Twain fait l'apprentissage des maux de l'âme et de la société. Plus qu'un roman sur l'esclavage, Les Aventures de Huckleberry Finn sont le récit d'une conscience qui s'éveille.

Moins connu que Les Aventures de Tom Sawyer, ce roman est souvent regardé comme le chef-d'oeuvre de Mark Twain, et comme le livre fondateur de la littérature américaine moderne : c'est par le style profondément novateur de ce roman qu'elle aurait commencé à se détacher de la littérature anglaise, pour exister par elle-même.



Les Deux Morts De Quinquin-La-Flotte - Jorge Amado

Un beau jour Joaquim Soares da Cunha cesse d'être l'employé modèle et respecté de tous qu'il a toujours été, il abandonne sa femme et sa fille à leur misère bourgeoise et devient l'un des pochards les plus aimés des bas-fonds du port, des bistrots de Bahia. On le surnomme Quinquin-la-Flotte (parce qu'il exècre l'eau). Sa famille le renie et l'ignore, - jusqu'au jour où elle apprend sa mort, se réveille, veut lui offrir un enterrement conforme à sa dignité. Néanmoins, il faut s'arranger pour veiller le mort dans le taudis où on l'a trouvé. Son beau-frère l'habille de neuf. Sa fille croit surprendre un sourire sur ses lèvres. Ses vrais amis, l'ivresse aidant, imaginent qu'il est encore vivant, et l'emmènent, tout en le soutenant, pour une dernière virée en ville, puis ils l'embarquent sur un bateau de pêche et c'est ainsi qu'il connaît une mort réelle et des funérailles dignes de lui.

C'est une sorte de conte réaliste, digne du meilleur Mark Twain, en l'honneur de la vie vraiment vécue, plein d'humour, d'imagination et d'amour des hommes. Un petit chef-d'oeuvre typique du génie de Jorge Amado.



[img]https://meslectures.files.wordpress.com/2014/02/sous-le-radar.jpg?w=500[/img]

Au lieu de statuettes du Sacré-Coeur, ce sont des icônes du camarade Staline ou du roublard tovaritch Khrouchtchev que les habitants de ce village de la Beauce auraient dû adopter pour représenter leurs dieux tutélaires. C'est à eux en effet qu'ils devaient leur exceptionnelle prospérité. À eux et au radar qu'on avait construit au sommet de la montagne pour voir venir les missiles atomiques que les Russes auraient pu avoir la fantaisie d'envoyer sur la tête de nos voisins américains.C'était l'époque bénie où les choses étaient claires, il y avait le ciel et l'enfer, les bleus et les rouges, les gars de Sainte-Marie et ceux de Saint-Elzéar.L'été venu, toutefois, les jeunes - et parfois les moins jeunes - prenaient le chemin de l'Ontario pour « faire le tabac » et, du même coup, quelques dollars. Et quel meilleur compagnon de voyage que Tom Higgins dont la soif d'aventures est dangereusement communicative ? Dans ce premier roman, dont la fraîcheur n'a d'égale que l'irrésistible drôlerie, Pierre Breton a des allures de Mark Twain beauceron. Mais si vous disiez à Tom Higgins qu'il est le digne héritier d'Huckleberry Finn, il vous enverrait au diable.



Joyce Carol Oates - Folles nuits


Plus inventive, et brillante, que jamais, Joyce Carol Oates joue dans ces nouvelles irrésistibles à imaginer les derniers jours de cinq géants de la littérature américaine. C'est ainsi que, dans Le Phare, Edgar Allan Poe, devenu gardien de phare, se retrouve sur une île déserte du Pacifique en proie à ses abominables souvenirs de souffrance et de deuil, avec pour seule compagnie celle d'un chien, témoin aussi de sa transformation en un monstre hybride, parent du « Cyclophage » né de sa démence. Grandpa Clemens et Poisson Ange, 1906 décrit un Mark Twain obsédé par les très jeunes filles, tandis que Papa à Ketchum, 1961 raconte un Hemingway réfléchissant à son suicide. Dans Le maître à l'hôpital Saint-Bartholomew, 1914-1916, Henry James doit pénétrer dans une salle remplie de soldats blessés et surmonter ses révulsions premières avant de s'enticher de ces « chers garçons » qu'il a toujours secrètement désirés. EDickinsonRépliLuxe fait revenir à la vie Emily Dickinson sous la forme d'une poupée androïde, un robot vivant fait sur mesure pour un couple de bobos entichés de poésie. Un prodigieux tour de force que ces histoires de folie, de désespoir, de solitude, et de frustration sexuelle, superbement tricotées par Oates dans le style même de chacun de ces cinq maîtres pourtant réputés inimitables.



Lumière d'Août - William Faulkner


Lumière d'Août, c'est d'abord le drame psychologique individuel des principaux personnages.
C'est ensuite le récit de la genèse d'un meurtre accompli par un noir et digne de Dostoïevski.
C'est encore le roman où le Présent, le Passé et l'Avenir sont intimement mêlés.
C'est surtout la description d'une terre marquée par le puritanisme et le clivage social entre les Noirs et les Blancs, source essentielle de l'inspiration tragique du Sudiste Faulkner.

Pour son traducteur Maurice-Edgar Coindreau, Lumière d'Août est le plus profond, le plus riche et le plus vigoureux des romans de Faulkner.


Faulkner, qui a situé la plupart de ses récits dans son état natal du Mississippi, est l'un des écrivains du Sud les plus marquants, aux côtés de Mark Twain, Robert Penn Warren, Flannery O'Connor, Truman Capote et Tennessee Williams.
Au-delà de cette appartenance à la culture sudiste, il est considéré comme un des plus grands écrivains américains de tous les temps et un écrivain majeur du xxe siècle, qui a exercé une grande influence sur les générations suivantes grâce à son apport novateur.





Sous le règne de Bone - Russell Banks

Sous le règne de Bone - Russell Banks

"Mon existence est devenue intéressante, disons, l'été de mes quatorze ans. J'étais à fond dans la fumette et comme j'avais pas d'argent pour m'acheter de l'herbe je me suis mis à fouiner tout le temps dans la maison pour dénicher des trucs à vendre mais il n'y avait pas grand-chose."

C'est alors que Bone, avec sa crête, son nez percé et le tatouage fondateur de son identité ( des os en croix ) prend la route, et que le roman se déploie au fil de ses aventures et de ses rencontres avec tout ce que l'Amérique puis la Jamaïque comptent de marginaux, d'aventuriers et de sages.


Le succès considérable que ce roman (sous le titre The Rule of the Bone) connaît aux Etats-Unis tient sans doute à l'art, si particulier chez Russell Banks, qui consiste à se mettre à fond dans la peau, la mentalité et le langage d'un personnage à la fois emblématique et révélateur de la société où il évolue. En tout cas, le récit prolixe du jeune Bone - l'un de ces mall rats (rats des galeries marchandes) que les Américains ont vu surgir dans leurs cités tentaculaires -, narrateur et personnage central du livre, renoue avec la tradition des petits héros de basfonds. On n'a pas manqué d'ailleurs, aux Etats-Unis, de voir en Bone le successeur, un siècle plus tard, de Huckleberry Finn, l'inoubliable personnage de Mark Twain. Et il est vrai que, de son quatorzième à son quinzième anniversaire, tout au long du parcours qui l'amène à se connaître, à former son jugement, à trouver son équilibre, et même quand il revend de la drogue ou saccage des lieux qui l'ont accueilli, cet impayable Bone manifeste un fond de bon sens, donc une espérance. Et ainsi, ce petit Lucifer, porteur de lumière dans ses égarements, prend-il une valeur universelle et se montre-t-il si attachant, dans un contexte social qui ne contredit pas le pessimisme habituel de Russell Banks, qu'il fait de ce roman une féerie.




Éditeur(s) : Actes Sud (1999)
Langue : Français
Relié : non





Carl Hiaasen - Cousu Main

Carl Hiaasen - Cousu Main

Le livre : Ex-flic retiré dans sa case sur pilotis au large de Miami, Mick Stranahan a connu une existence mouvementée, quoique fort simple à résumer : cinq cadavres à son actif, cinq divorces à son passif. Aujourd'hui, il n'aspire plus qu'à couler des jours paisibles en compagnie de son barracuda. Quelqu'un, en revanche, semble avoir d'autres plans pour lui, si l'on en croit l'intrusion d'un homme armé dans sa cahute. Sans compter la fâcheuse tendance qu'a Chimio, ce colosse au visage grêlé, à vouloir contrarier sa sérénité. Reste à savoir quel cerveau commandite ces incessantes attaques manquées. La liste des ennemis de Stranahan est longue, à commencer par un certain chirurgien plastique dont les œuvres ne semblent pas franchement cousues main.
L'auteur : Carl Hiaasen est né en Floride, où il vit toujours avec sa famille. Depuis 1985, il tient une rubrique dans le Miami Herald, et a également écrit pour les magazines Time, Life et Esquire. Ses romans, notamment Strip-Tease, L'arme du crocodile ou Queue de poisson, connaissent un succès mondial et ont été traduits dans trente-quatre langues. Ses romans pour enfants tels que Chouette et Panthère, publiés aux éditions Gallimard Jeunesse, sont aussi des best-sellers et lui ont valu plusieurs prix. Le London Observer l'a qualifié de « meilleur auteur satirique d'Amérique », tandis que le New York Times le compare à Woody Allen. Cousu main a été publié pour la première fois en France en 1991. Ce titre a valu à Hiaasen d'être acclamé par Tony Hillerman qui voit en lui « le Mark Twain du suspense ».




Éditeur(s) : Editions des Deux Terres (23 mai 2012)
Langue : Français
Format : Epub





Lumière d'Août - William Faulkner



Lumière d'Août, c'est d'abord le drame psychologique individuel des principaux personnages.
C'est ensuite le récit de la genèse d'un meurtre accompli par un noir et digne de Dostoïevski.
C'est encore le roman où le Présent, le Passé et l'Avenir sont intimement mêlés.
C'est surtout la description d'une terre marquée par le puritanisme et le clivage social entre les Noirs et les Blancs, source essentielle de l'inspiration tragique du Sudiste Faulkner.

Pour son traducteur Maurice-Edgar Coindreau, Lumière d'Août est le plus profond, le plus riche et le plus vigoureux des romans de Faulkner.


Faulkner, qui a situé la plupart de ses récits dans son état natal du Mississippi, est l'un des écrivains du Sud les plus marquants, aux côtés de Mark Twain, Robert Penn Warren, Flannery O'Connor, Truman Capote et Tennessee Williams.
Au-delà de cette appartenance à la culture sudiste, il est considéré comme un des plus grands écrivains américains de tous les temps et un écrivain majeur du xxe siècle, qui a exercé une grande influence sur les générations suivantes grâce à son apport novateur.



Russel Banks - Sous le règne de Bone


Le succès considérable que ce roman (sous le titre The Rule of the Bone) connaît aux Etats-Unis tient sans doute à l'art, si particulier chez Russell Banks, qui consiste à se mettre à fond dans la peau, la mentalité et le langage d'un personnage à la fois emblématique et révélateur de la société où il évolue. En tout cas, le récit prolixe du jeune Bone - l'un de ces mall rats (rats des galeries marchandes) que les Américains ont vu surgir dans leurs cités tentaculaires -, narrateur et personnage central du livre, renoue avec la tradition des petits héros de basfonds. On n'a pas manqué d'ailleurs, aux Etats-Unis, de voir en Bone le successeur, un siècle plus tard, de Huckleberry Finn, l'inoubliable personnage de Mark Twain. Et il est vrai que, de son quatorzième à son quinzième anniversaire, tout au long du parcours qui l'amène à se connaître, à former son jugement, à trouver son équilibre, et même quand il revend de la drogue ou saccage des lieux qui l'ont accueilli, cet impayable Bone manifeste un fond de bon sens, donc une espérance. Et ainsi, ce petit Lucifer, porteur de lumière dans ses égarements, prend-il une valeur universelle et se montre-t-il si attachant, dans un contexte social qui ne contredit pas le pessimisme habituel de Russell Banks, ce qui fait de ce roman une féerie.



Lumière d'Août - William Faulkner

Lumière d'Août, c'est d'abord le drame psychologique individuel des principaux personnages.
C'est ensuite le récit de la genèse d'un meurtre accompli par un noir et digne de Dostoïevski.
C'est encore le roman où le Présent, le Passé et l'Avenir sont intimement mêlés.
C'est surtout la description d'une terre marquée par le puritanisme et le clivage social entre les Noirs et les Blancs, source essentielle de l'inspiration tragique du Sudiste Faulkner.

Pour son traducteur Maurice-Edgar Coindreau, Lumière d'Août est le plus profond, le plus riche et le plus vigoureux des romans de Faulkner.


Faulkner, qui a situé la plupart de ses récits dans son état natal du Mississippi, est l'un des écrivains du Sud les plus marquants, aux côtés de Mark Twain, Robert Penn Warren, Flannery O'Connor, Truman Capote et Tennessee Williams.
Au-delà de cette appartenance à la culture sudiste, il est considéré comme un des plus grands écrivains américains de tous les temps et un écrivain majeur du xxe siècle, qui a exercé une grande influence sur les générations suivantes grâce à son apport novateur.