Les patrons et la politique


Télécharger Les patrons et la politique gratuitement sur Bookys
Les patrons et la politique - Jean Garrigues

Les patrons et la politique - Jean Garrigues

Jean Garrigues - Les patrons et la politique
Éditeur : Perrin | Français | 336 pages | PDF | 107 MB

Ils s'appelaient autrefois Wendel, Schneider, Rothschild, plus tard Michelin, Citroën, Boussac, Schueller, Marcel puis Serge Dassault. Aujourd'hui, ils se nomment Claude Bébéar, François Pinault, Bernard Arnault, Martin Bouygues ou Arnaud Lagardère. Ils étaient, ils sont toujours quelques dizaines de grands patrons, maîtres du pouvoir économique et bien décidés à peser de tout leur poids sur les orientations politiques et les destinées de la société française.

C'est à une poignée de grands hommes d'affaires libéraux que l'on doit la stabilisation financière du régime républicain dans les années 1870. C'est grâce à la mobilisation de certains industriels que la France a pu se lancer dans l'effort de guerre en 1914. C'est avec quelques-uns d'entre eux aussi que le régime de Vichy est entré dans la voie de la collaboration, et ce sont eux qui se sont investis dans la bataille de la reconstruction. C'est un peu à cause d'eux que les espérances de la gauche se sont brisées, au moment du Cartel des gauches puis du Front populaire, et se sont infléchies après 1981. Ce sont eux enfin qui ont fait prévaloir l'économie de marché.

Qui sont ces hommes assez puissants pour influencer les princes qui nous gouvernent ? Comment cette oligarchie patronale s'est-elle organisée et renouvelée depuis un siècle et demi ? Bien des mythes les entourent, bien des affaires ou des scandales les mettent en cause. Forment-ils vraiment un cinquième pouvoir ?



Le Chaos et la Nuit - Henry de Montherlant


Celestino Marcilla, Madrilène de famille bourgeoise, a milité à gauche pendant les années qui précédèrent la guerre civile, puis combattu avec une bravoure remarquée dans les milices, puis s'est réfugié en France au moment de la défaite de 1939. Alors une fille - son unique enfant - lui est née, Pascualita, et sa femme est morte. Celestino a emmené sa fille avec lui à Paris, qu'il n'a pas quitté depuis. En 1959, elle a vingt ans, et il en a soixante-sept. Celestino, à Paris, vit de ses rentes, qui lui donnent une certaine aisance. Il ne fait rien, que penser ou rêver politique, passant ses journées à lire et à annoter des journaux et des livres, à écrire des articles de politique ou de sociologie qui sont refusés partout, et un ouvrage qui n'avance pas - au côté de Pascualita, qui n'a qu'indifférence et dédain pour les préoccupations ou plutôt l'obsession de son père. Quelle sont au juste les idées de Celestino ? Elles sont confuses, et un de ses amis ne craint pas de le traiter de «retardé idéologique», voire de «faux homme de gauche». Individualiste intraitable, en Espagne, et même pendant la guerre civile, il n'a été inscrit à aucune formation. Il est plutôt anarchiste, très nettement et uniquement destructif, toujours plus ou moins en marge du parti pour lequel il s'est battu pendant trente et un mois. Comment cet homme passionné, violent, autrefois combattant intrépide, aujourd'hui encore tendu et abrupt dans ses relations orageuses avec ses amis et avec sa fille, mais que la défaite, l'exil, l'âge - et peut-être quoi encore ? - ont recroquevillé et rendu pusillanime lorsqu'il s'agit de sa sécurité, comment cet homme en arrive-t-il à retourner volontairement en Espagne, sans obligation de la faire, et ce qui lui arrive en Espagne, c'est le sujet - du moins le sujet principal, car il y en a nombre d'autres - du Chaos et la Nuit.



Valérie Sottocasa - Les brigands et la révolution


Cruel et valeureux, avide et idéaliste, assassin et héros : telle est l'image ambivalente du brigand. Au moment où éclate la Révolution, il emprunte les traits de l'aristocrate, ennemi de la patrie, revenu à la tête de hordes étrangères après la prise de la Bastille, provoquant la « Grande Peur ». Entrés dans l'histoire de la Révolution au cours de cet été 1789, les brigands, réels ou imaginaires, ne vont plus la quitter. Endossant tantôt les habits de la Contre-Révolution, tantôt ceux d'un patriotisme radical, ils défraient les chroniques, ravagent les campagnes, suscitent des sentiments d'effroi ou d'admiration : depuis Cartouche et surtout Mandrin, le contrebandier du Dauphiné qui, durant de longs mois, défia l'administration fiscale de Louis XV et ses armées, l'image du brigand est ambiguë, entre fascination et répulsion. Qui sont donc ces « brigands » que dénoncent inlassablement les rapports des gendarmes, les juges de paix, les représentants de l'État dans les départements et les députés à l'Assemblée nationale ? Pourquoi ont-ils provoqué tant de débats passionnés, tant de lois répressives ? Pourquoi le brigandage a-t-il connu une telle recrudescence sous le Directoire ? Pour le comprendre, cette enquête minutieuse, fondée sur des archives inédites, porte sur les départements méridionaux, plus particulièrement sur la Provence, là où les conflits politiques furent précoces et intenses tout au long de la Révolution. Ce livre participe au renouvellement des travaux historiques sur la Révolution et sur la part de violences extrêmes qu'elle a comportées.



Un pouvoir invisible : Les mafias et la société démocratique - Jacques de Saint Victor

La mafia naît sur les décombres du « régime féodal » mais c'est avec l'avènement de la démocratie et du capitalisme qu'elle connaîtra son essor. Elle s'enracine très tôt à Naples, en Sicile, en Calabre et doit sa prospérité à des « pactes scélérats » passés avec une fraction de l'élite politique et sociale - tel un pouvoir invisible qui va insidieusement corroder l'ordre social.
Ce livre reconstitue dans la durée l'histoire de ces sociétés secrètes et de leur expansion à travers le continent européen. Il visite leur berceau et en retrouve les premiers acteurs, aristocrates véreux, notables sans scrupules, fermiers parvenus, tueurs à la botte. Il interroge les accointances invisibles de ces « sectes criminelles » avec la démocratie naissante et les suit dans leur conquête de l'Amérique. Il révèle aussi l'échec du fascisme à éradiquer une plaie mafieuse qui a su se jouer de son pouvoir totalitaire. Avec la Guerre froide, on découvre la mutation affairiste des réseaux mafieux et la complexité de leurs méthodes pour parasiter l'économie libérale. C'est l'époque de l'explosion du trafic de drogue, de l'essor des paradis fiscaux, des compromissions de la banque vaticane et des scandales immobiliers, où se côtoient boss criminels, hommes politiques, industriels et financiers. Avec la chute du Mur, de nouvelles nébuleuses criminelles vont se faire jour en Europe, qui utiliseront ce « modèle » pour conquérir de nouveaux territoires. Le phénomène mafieux n'est pas consubstantiel à la démocratie, écrit Jacques de Saint-Victor, et pas davantage au capitalisme ; mais il est le mieux à même de tirer profit des insuffisances de l'une et de l'autre.




Valérie Sottocasa (2016) - Les brigands et la révolution

Cruel et valeureux, avide et idéaliste, assassin et héros : telle est l'image ambivalente du brigand. Au moment où éclate la Révolution, il emprunte les traits de l'aristocrate, ennemi de la patrie, revenu à la tête de hordes étrangères après la prise de la Bastille, provoquant la « Grande Peur ». Entrés dans l'histoire de la Révolution au cours de cet été 1789, les brigands, réels ou imaginaires, ne vont plus la quitter. Endossant tantôt les habits de la Contre-Révolution, tantôt ceux d'un patriotisme radical, ils défraient les chroniques, ravagent les campagnes, suscitent des sentiments d'effroi ou d'admiration : depuis Cartouche et surtout Mandrin, le contrebandier du Dauphiné qui, durant de longs mois, défia l'administration fiscale de Louis XV et ses armées, l'image du brigand est ambiguë, entre fascination et répulsion. Qui sont donc ces « brigands » que dénoncent inlassablement les rapports des gendarmes, les juges de paix, les représentants de l'État dans les départements et les députés à l'Assemblée nationale ? Pourquoi ont-ils provoqué tant de débats passionnés, tant de lois répressives ? Pourquoi le brigandage a-t-il connu une telle recrudescence sous le Directoire ? Pour le comprendre, cette enquête minutieuse, fondée sur des archives inédites, porte sur les départements méridionaux, plus particulièrement sur la Provence, là où les conflits politiques furent précoces et intenses tout au long de la Révolution. Ce livre participe au renouvellement des travaux historiques sur la Révolution et sur la part de violences extrêmes qu'elle a comportées.


65 Questions 65 Réponses sur la Dette, le FMI et la Banque Mondiale - Damien Millet, Eric Toussaint

65 Questions 65 Réponses sur la Dette, le FMI et la Banque Mondiale - Damien Millet, Eric Toussaint

65 Questions 65 Réponses sur la Dette, le FMI et la Banque Mondiale - Damien Millet, Eric Toussaint
Editeur: CADTM | 2012 | PDF | 244 pages | 102 Mb

Depuis la crise de la dette qui a éclaté en 1982, malgré leurs innombrables richesses naturelles et humaines, les pays du tiers-monde sont saignés à blanc. Le remboursement d'une dette devenue colossale prive leurs populations de la satisfaction des besoins les plus élémentaires. La dette est devenue un mécanisme très subtil de domination et le moyen d'une nouvelle colonisation. La dernière initiative d'allégement de la dette, lancée en fanfare par le G8 en 2005, ne change pas la donne. Une approche radicalement différente doit être envisagée : l'annulation pure et simple de cette dette, illégitime et largement odieuse. Ce livre répond à différentes objections. Une fois libérés de leur dette extérieure, les pays ne risquent-ils pas de retomber dans le piège d'un endettement insoutenable ? Les régimes dictatoriaux et corrompus ne vont-ils pas profiter d'une annulation de la dette ? Les contribuables des pays du Nord ne vont-ils pas faire les frais d'une annulation ? Chine, Amérique latine, fonds souverains, fonds vautours, quel rôle pour ces nouveaux acteurs de premier plan ? Le remplacement de la dette publique externe par la dette publique interne constitue-t-il une solution ? Quels liens entre la dette et la crise alimentaire mondiale qui a commencé en 2007-2008 ? Les auteurs montrent que l'annulation de la dette, condition nécessaire mais non suffisante, doit être accompagnée d'autres mesures. Ils posent aussi la question : qui doit à qui ? Ils soutiennent la demande de réparations. Illustré de graphiques et de tableaux, cet ouvrage montre clairement la responsabilité des promoteurs du néolibéralisme, des institutions financières internationales, des pays industrialisés mais aussi la complicité des dirigeants du Sud. Six ans après la parution du livre " 50 questions 50 réponses sur la dette, le FMI et la Banque mondiale " qui a été traduit en huit langues (anglais, arabe, coréen, espagnol, italien, japonais, portugais et turc), Damien Millet et Eric Toussaint sortent cette version actualisée et complétée qui décrypte le discours officiel sur la dette et envisage les scénarios possibles pour sortir de l'impasse. Ils exposent les différents arguments moraux, politiques, économiques, juridiques, écologiques sur lesquels repose la revendication d'une annulation de la dette publique.


L'amélioration continue en 3 jours ! : Le Lean et la méthodologie Blitz

L'amélioration continue en 3 jours ! : Le Lean et la méthodologie Blitz
AFNOR (12 juin 2014) | ISBN: 2124654632 | French | PDF | 80 Pages | 103 Mb

L'amélioration continue en 3 jours ! : Le Lean et la méthodologie Blitz

Les entreprises sont confrontées à des changements économiques considérables et rapides. Elles doivent définir de nouvelles stratégies aptes à absorber les fluctuations de leurs marchés, mais aussi à assurer la satisfaction des exigences de leurs clients. Une des réponses est la réduction des coûts de production et d’étude.

Beaucoup de grands groupes industriels développent ainsi leurs propres méthodologies de travail et leurs propres systèmes de production. Ils déploient ensuite leurs politiques de management Lean dans toute l’entreprise.

La vitesse de déploiement des outils de l’amélioration continue est un critère majeur pour se démarquer. L’objectif de ce livre est de démontrer qu’à travers une stratégie globale Lean, il est possible de déployer les outils « terrain », de l’amélioration continue, rapidement, au même rythme que les évolutions des marchés.

Issu d’une expérience réussie menée depuis 4 ans au sein d’un groupe industriel, cet ouvrage propose une approche moderne et accessible du Lean.





65 Questions 65 Réponses sur la Dette, le FMI et la Banque Mondial

Depuis la crise de la dette qui a éclaté en 1982, malgré leurs innombrables richesses naturelles et humaines, les pays du tiers-monde sont saignés à blanc. Le remboursement d'une dette devenue colossale prive leurs populations de la satisfaction des besoins les plus élémentaires. La dette est devenue un mécanisme très subtil de domination et le moyen d'une nouvelle colonisation. La dernière initiative d'allégement de la dette, lancée en fanfare par le G8 en 2005, ne change pas la donne. Une approche radicalement différente doit être envisagée : l'annulation pure et simple de cette dette, illégitime et largement odieuse. Ce livre répond à différentes objections. Une fois libérés de leur dette extérieure, les pays ne risquent-ils pas de retomber dans le piège d'un endettement insoutenable ? Les régimes dictatoriaux et corrompus ne vont-ils pas profiter d'une annulation de la dette ? Les contribuables des pays du Nord ne vont-ils pas faire les frais d'une annulation ? Chine, Amérique latine, fonds souverains, fonds vautours, quel rôle pour ces nouveaux acteurs de premier plan ? Le remplacement de la dette publique externe par la dette publique interne constitue-t-il une solution ? Quels liens entre la dette et la crise alimentaire mondiale qui a commencé en 2007-2008 ? Les auteurs montrent que l'annulation de la dette, condition nécessaire mais non suffisante, doit être accompagnée d'autres mesures. Ils posent aussi la question : qui doit à qui ? Ils soutiennent la demande de réparations. Illustré de graphiques et de tableaux, cet ouvrage montre clairement la responsabilité des promoteurs du néolibéralisme, des institutions financières internationales, des pays industrialisés mais aussi la complicité des dirigeants du Sud. Six ans après la parution du livre " 50 questions 50 réponses sur la dette, le FMI et la Banque mondiale " qui a été traduit en huit langues (anglais, arabe, coréen, espagnol, italien, japonais, portugais et turc), Damien Millet et Eric Toussaint sortent cette version actualisée et complétée qui décrypte le discours officiel sur la dette et envisage les scénarios possibles pour sortir de l'impasse. Ils exposent les différents arguments moraux, politiques, économiques, juridiques, écologiques sur lesquels repose la revendication d'une annulation de la dette publique.


Les Cahiers de Science et Vie N 119 - Versailles, le pouvoir et la science

.: Les Cahiers de Science et Vie N 119 - Versailles, le pouvoir et la science :.

French | PDF | 116 Pages | 104 Mb

Versailles, le pouvoir et la science

Au sommaire : Château de Versailles.

Protegez-Vous HS - Guide pratique Mieux manger pour le plaisir et la sante

Protegez-Vous HS - Guide pratique Mieux manger pour le plaisir et la sante


.: Protegez-Vous HS - Guide pratique Mieux manger pour le plaisir et la sante :.

L'offre alimentaire est d'une abondance et d'une variété inégalées. En matière de nutrition, les informations, souvent divergentes, et les tendances qui évoluent constamment nous laissent la plupart du temps perplexes. Oméga-3, aliments enrichis en fibres, sans cholestérol, sans sucre ajouté, issus de la pêche durable. Comment distinguer le vrai du faux? Qui croire? Comment s'y retrouver? À force de discours contradictoires - quand ils ne sont pas culpabilisants -, on finit par y perdre son latin et ne plus savoir quoi faire pour bien faire. Sans prétendre avoir réponse à tout, cette nouvelle édition du guide pratique Mieux manger pour le plaisir et la santé a d'abord l'avantage de rassembler les connaissances scientifiques les plus pratiques, actuelles et fiables sur la façon de s'alimenter. Placé sous le signe du plaisir et de la santé, cet ouvrage veut surtout donner le goût de mieux manger. Il mise sur la simplicité et la découverte des saveurs avec ses superaliments et ses innombrables idées, recettes et astuces pour mieux manger en tout lieu, en tout temps et à tout âge. Ce guide comporte également plus de 100 recettes